Les costumes du Bourbonnais

 

Costumes de travail

Les femmes Les hommes
Elles portent une longue jupe et une chemise de chanvre ou de lin qui sont protégées par un ample tablier en toile de chanvre .

Les cheveux sont cachés sous une coiffe de chanvre. Elles sont chaussées de sabots.

 

La chemise est en chanvre, portée avec un pantalon de coutil retenu par de larges bretelles. Elle est recouverte par la ceinture de flanelle (une protection pour le dos ? et peut-être une source de chaleur pendant l’hiver). Ils sont également chaussés de sabots.

Certains revêtent une biaude par-dessus pour une plus grande protection de la chemise et du pantalon

 

Costumes du dimanche et jours de fête

Les femmes Les hommes

Elles portent une robe de lainage très froncée à la taille, recouverte par un tablier de cotonnade ou de satin (le devantiau) ; les épaules sont recouvertes d’un châle en cotonnade ou en cachemire (si l’on est assez fortuné) ou en laine. Elles sont coiffées du célèbre chapeau à deux bonjours  posé sur une coiffe de mousseline ou d’organdi plus ou mois enrichi de broderies et de dentelles selon sa richesse. Les cheveux étaient impérativement dissimulés sous cette coiffe, car seules, les femmes de mauvaise vie  laissaient voir leur chevelure.

Même le dimanche, elles sont chaussées de sabots.

 

Ils portent une chemise fine à petits plis avec un costume en droguet (toile qui est un mélange de laine et de chanvre) ; la veste est courte (veste carmagnole) et le pantalon un pantalon à ponts. Le pantalon est souvent recouvert de guêtres en toile pour le protéger des salissures.

Ils sont coiffés du chapeau à large bord en feutre noir, dit chapeau cocherelle pour sa ressemblance avec ce champignon. Ils sont également chaussés de sabots.

 

 

 Retour page Brûlés